Stages / Cours particuliers

Chant diphonique

Séances individuelles en ligne & en présentiel

C'est quoi le chant diphonique?

Le chant diphonique est un chant où une personne produit un timbre vocal caractérisé par deux notes de fréquences différentes bien distinctes.
C’est grâce à cette impression d’une émission de deux notes simultanées que le titre de « diphonique » lui est attribué par des occidentaux (di-phonique = deux voix).

Le son fondamental (première harmonique) est soutenu par les cordes vocales en même temps qu’un son plus aigu est amplifié par les cavités de résonance (pharynx, bouche...)

Ce son aigu, distant mais toujours multiple exact(en fréquence) du son fondamental, correspond à un renforcement et à une sélection précise de l’une ou des certaines fréquences harmoniques. C’est pour cette raison que le chant « diphonique » est également appelé « harmonique ».
Histoire de la pratique
Le chant diphonique est une technique vocale répandue et présente dans divers endroits du monde, pratiquée depuis longtemps par les cultures du mont Altaï (Mongoles, Touvaines…), par des moines bouddhistes, par les femmes Xhosa (Afrique du Sud) et par des femmes inuites.

Aujourd’hui, nous le trouvons également sous les appellations suivantes “chant harmonique”, “overtone singing”…, ou même “throat singing – chant de gorge”.

L'histoire de cette pratique et de ses origines restent jusqu’à aujourd’hui un mystère (faute de documentation insuffisante, écrite ou enregistrée) que les ethnomusicologues n'ont pas encore réussi à dévoiler.

Parmi les sources les plus probables ayant inspiré ces cultures à cette pratique sont:

• L'imitation vocale des phénomènes naturels et l’échange avec leurs expressions sonores et leurs énergies (ruisseaux, orages, cascades, chant d’oiseaux, cris d’animaux…)
• L'imitation du jeu de la flûte « Tsuur » (bourdon vocal + mélodie de la flute simultanée), ou même du jeu de la guimbarde « Aman Khuur » (ces deux instruments étant bien présents dans les cultures musicales du mont Altaï).
• La démarcation des fluctuations du spectre résonantiel lors de l’exécution des épopées (voix de gorge « argil ») et leurs fins des phrases en bourdons longs.
Image par jacqueline macou de Pixabay
Image par Herbert Bieser de Pixabay
Image par Larisa Koshkina de Pixabay
« Notre timbre vocal est notre propre recette.
Ses fréquences harmoniques en sont les ingrédients ;
Son caractère et sa résonance en sont le gout,
…les zestes et les épices. »
- Iannis Psallidakos

Pourquoi et pour qui le chant diphonique ?

La pratique du chant diphonique nous permet d’approfondir notre conscience et notre maîtrise sur tous les éléments de notre corps responsables de la phonation (posture, respiration, cordes vocales, résonateurs, articulation).

Le chant diphonique et ses fréquences pures (les "harmoniques") nous invite à des expériences méditatives et puissantes, à une perception subtile du monde, de la vie et ses manifestations.

Le travail minutieux, effectué sur les résonateurs et l’articulation pour l’exercice du chant diphonique, est remarquable. Les gains dépassent cette pratique et viennent enrichir l’émission vocale dans son ensemble (timbre, émission, amplification, résonance…)

L’émission du chant diphonique demande et donc cultive une écoute active de qualité. Cette écoute et cette sensibilité sonore est indispensable pour toute activité sonore & musicale (instrumentistes, chanteurs, acteurs, orateurs…), ainsi que pour toute activité de bien-être, de méditation ou des soins par le son.

Comment ?

Par une approche ludique et constructive, par un travail minutieux et efficace, nous libérons toutes tensions, nous nous connectons avec nos « racines », notre souffle et nos rythmes intérieurs, afin de laisser place à notre voix et ses harmoniques pour s’exprimer librement et résonner.

Des exercices inspirés par le Yoga, le Qi-Gong, la méditation, la méthode Feldenkrais et la technique Alexander, viennent soutenir et enrichir cette découverte vocale.
Si tu sais ce que tu fais, tu peux faire ce que tu veux.
Moshé Feldenkrais
Pour aller plus loin...:

Public concerné

• Chanteurs (professionnels et amateurs)
• Choristes
• Instrumentistes
• Acteurs, instituteurs, orateurs...
• Chefs de chœur, professeurs de chant et de technique vocale
• Professionnels de santé
• Professeurs de Yoga, de Tai chi, de Qi gong...
• Thérapeutes (musicothérapies, sonothérapeutes, hypnothérapeutes, sophrologues...)
• Toute personne désirant explorer le grand potentiel du son et de sa voix.

Parmi les outils...

• Travail d'écoute et réveil des sens
• Lâcher prise et travail postural
• Prise de conscience du rôle de nos résonateurs sur la richesse de nos voix
• Exercices d'articulation, de formation des sons et d’amplification d'harmoniques
• Gestion du bourdon vocal
• Étude visuelle et acoustique du timbre de la voix facilitée par un logiciel d’analyse vocale (spectrogramme)

RÉSERVER UNE SÉANCE

40€ (30' de cours)
60€ (1h de cours)
LIEU DES COURS:
Vous avez la possibilité de choisir parmi ces options:
- à Cantenay-Épinard (49)
- à votre domicile (éventuels frais de déplacement)
- cours à distance par visioconférence
Pour plus des renseignements...

...Je dirais après tout que
la transmission du chant diphonique ne m’intéresse pas tellement pour ses acrobaties spectaculaires et ses feux d’artifice harmoniques,
mais plutôt pour le terrain qui prépare, pour les nouveaux chemins neuronaux qu’elle trace, pour l’écoute subtile qu’elle cultive, pour la résonance et la conscience de notre geste vocal, de notre expression vocale aux forces et aux beautés insoupçonnées.
Iannis Psallidakos