Article

La BONNE RESPIRATION pour le CHANT

Partie 3/3

Le souffle et le CHANT

Si vous avez pris des cours de chant, lu des bouquins sur le sujet ou si vous avez simplement fouillé dans le net, vous avez certainement entendu parler d'une "bonne respiration", d'une "respiration diaphragmatique", d'une profonde inspiration "par la bouche", ou même "par le ventre", de la "contraction du périnée" et de "l'ouverture du thorax" tout en gardant un "sourire intérieur"...

"Apprendre à respirer" pour apprendre à "bien chanter" peut sonner très juste à partir du moment ou la respiration est d'une importance majeure pour la production vocale.
Quoi de mieux alors, vous me diriez, que de focaliser notre attention sur la respiration?! Et c'est justement là où se cache un possible danger! Je m'explique...
UNE FONCTION AUTONOME oU CONTRÔLÉE?
La respiration est une fonction autonome, rythmique et contrôlée (eh oui, vous avez bien lu: autonome ET contrôlée à la fois).

Les deux mécanismes de régulation sont la régulation chimique (ex.taux de CO²) et la régulation nerveuse (système nerveux autonome et système nerveux somatique).

Pour faire simple, votre respiration est "AUTONOME" (quasi 24h/24h) quand par exemple vous êtes en train de lire ces lignes, quand vous parlez, quand vous mangez... et d'autant plus quand vous dormez (et heureusement!).
Par contre, votre respiration est "CONTRÔLÉE" quand par exemple vous soufflez une bougie, vous tenez votre souffle... ou vous chantez une longue note. C'est là où votre respiration active peut avoir sa place.

Les exercices de "cohérence cardiaque" ainsi que de nombreuses autres pratiques respiratoires millénaires (Tummo breathing, Pranayama...) abordent ce sujet passionnant en offrant des clés et des méthodologies précises et efficaces.

Vous me diriez, ok, mais pourquoi alors ne pas focaliser toute notre attention sur la respiration? Pourquoi ne pas apprendre à bien respirer?

UNE "BONNE RESPIRATION"

Tout d'abord, la "bonne respiration" n'existe pas, comme n'existe pas la "bonne posture", le "bon régime" ou la "bonne manière" de vivre.
Chacun son corps et donc chacun son souffle (attention cela ne veut pas dire que notre respiration est forcement efficace et fonctionnelle). Une "bonne" respiration pour le chant est une respiration fluide et confortable; une respiration qui peut s'adapter sans grand effort demandé aux exigences de la pratique vocale (chantée ou parlée).

Focaliser notre attention sur la respiration pour "bien chanter", c'est comme focaliser notre attention sur les pieds pour "bien marcher". Néanmoins, nous ne sommes pas le résultat d'un assemblage de pièces indépendantes et séparées; nous sommes le fruit d'une synergie extraordinaire; ou pour citer le grand astrophysicien Hubert Reeves, nous sommes des poussières d'étoiles.
Porter toute notre attention seulement sur une partie du geste vocal risque de nous faire oublier le fonctionnement global. Le danger alors avec ce chemin d' "apprentissage" est d' "oublier" ce que l'on connait déjà. En essayant de maitriser notre respiration, nous risquons de verrouiller les autres sphères responsables de la phonation (pour en savoir plus sur les sphères du geste vocal: ici).

Certes la respiration thoracique et claviculaire, l'inspiration par la bouche, la contraction volontariste du périnée, l'effort constant pour le maintien de l'ouverture des côtes ou de la mâchoire... sont des gestes et des habitudes qui ne facilitent pas l’équilibre vocal.

Pour "apprendre" à respirer..., nous n'avons qu'à commencer par une étape primordiale: OBSERVER notre respiration pour mieux la CONNAITRE.
Cette étape peut paraitre tellement évidente qu'elle est souvent négligée. Dédiez 2-3 minutes par jour au "va et vient" de votre souffle. Votre respiration est une clé pour la stimulation des vos systèmes nerveux "sympathique" et "parasympathique".
Soyez présent.e.s et attentifs.ves. à tout ce qui se présente (à l’intérieur et à l’extérieur de vous).
Respirez en conscience! Eh oui la respiration peut être un outil ultra-efficace pour votre pratique de méditation.
Prenez conscience de la respiration et tout d'un coup vous tombez amoureux de la vie.
– Maurice DAUBARD

Observez votre respiration...

...et posez-vous alors ces questions:

- Comment je respire?
- Par le nez ou par la bouche? ...et quand je chante, comment je respire?
- Quand je parle, quand je lis à voix haute?
- Comment je respire quand un souvenir agréable traverse mon esprit?
- À quel rythme je respire? Quel est le ratio entre mon inspiration et mon expiration?
- Est-ce que je sollicite le diaphragme, les muscles abdominaux, le thorax, le dos ou les clavicules... ?
- Mon souffle est-il silencieux ou pas?
- Est-il profond?
- Est-ce que je peux sentir mon corps respirer?
- Est-ce que je sens mon cœur et ses battements dialoguer avec mon souffle?
- Comment je respire quand je suis stressé.e ou quand je viens de me réveiller après un bon sommeil réparateur?
- Comment ma posture influence mon souffle?
- Comment je respire quand je marche ou quand je fais de l'exercice physique?
- Combien de fois par jour je porte mon attention à ma respiration?
- Combien de fois par jour je respire?
- Quelle est la dernière fois où j'ai pris soin de ma respiration?
- Quelle est la dernière fois où je me suis posé ces questions?
...

ALORS ON CHANTE !

Le chant comme toute pratique vocale requiert le souffle.
Et comme on a vu lors du deuxième article dans ce blog, des fois nous sommes obligé.e.s de chercher une expiration active par la sollicitation de nos muscles expiratoires.
Bien heureusement l'humain n'a pas besoin de savoir quel muscle il faut contracter et quel autre il faut détendre, quel pression intrathoracique ou quel degré d'ouverture buccale chercher pour exprimer ses émotions et partager son chant.

Quelques signes d'une respiration saine et efficace pour la pratique vocale sont:
- une inspiration silencieuse (dés que possible nasale!)
- une gorge "ouverte" et une langue détendue
- une expiration longue et confortable
- des muscles abdominaux, thoraciques et dorsaux détendus à chaque inspiration
- une respiration costo-diaphragmatique
- un diaphragme et un périnée libre des tensions à chaque respiration
- une respiration fluide en lien avec le corps et ses mouvements
- un soutien musculaire nécessaire, suffisant et constant lors de la production vocale
- un bon accolement des cordes vocales pendant la phonation
- une voix résonnante (riche en harmoniques)
- un geste vocal confortable
- un corps ancré mais pas rigide; un corps flexible comme un jeune arbre
- un mental présent et détendu
- un chant qui nous fait plaisir, qui nous touche, qui exprime son message avec élégance et profondeur.
Une "bonne" respiration pour le chant est une respiration qui vient soutenir notre émission vocale, qui vient alimenter notre expression, sans nous blesser ou nous épuiser.
Oui, une "bonne" respiration pour le chant est bonne aussi pour notre santé physique, psychique et émotionnelle!

Alors RESPIRONS CONSCIEMMENT pour bien chanter et CHANTONS encore et encore pour mieux vivre et respirer!
Si cet article vous a plu et si vous voulez me soutenir dans cette démarche, merci de le partager au plus grand nombre.
Votre soutien va me motiver pour continuer l'alimentation de ce blog avec encore plus d'articles sur la technique vocale, le chant diphonique et la méditation sonore...

Au plaisir de...RESPIRER un jour ensemble :)
Iannis
Partager sur les réseaux sociaux

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soyez les premiers à recevoir mes articles, offres et propositions

Les séances individuelles
les articles de mon blog